Travaux de jardinage en décembre

Actualités de la communauté du jardin

L'hiver, c'est l'heure de dormir - ou pas ? Dans la communauté du jardin, les types d'hivernage les plus divers sont représentés. Alors que la plupart des insectes, des araignées, des amphibiens et des reptiles restent en diapause ou en hibernation, que les hérissons dorment profondément et que les oiseaux migrateurs sont arrivés depuis longtemps dans le sud, d'autres habitants de la colocation restent actifs comme toujours.

On connaît bien sûr les moineaux, les mésanges, les pinsons, les rouges-gorges et les merles qui cherchent de la nourriture dans les haies et les parterres de plantes vivaces et qui n'hésitent pas à se montrer à la mangeoire. Mais les mammifères sont également encore présents dans le jardin. La musaraigne est particulièrement reconnaissante d'avoir une table bien garnie dans un tas de compost bien chaud. Elle ne peut pas faire de réserves de graisse et doit manger des cloportes, des vers, des mille-pattes et d'autres animaux rampants pratiquement non-stop pour pouvoir garder son corps au chaud. 

Dans les jardins situés à proximité de la forêt, la colonie de jardinage reçoit volontiers des visiteurs de l'extérieur. Des chevreuils timides et des lièvres encore plus timides s'aventurent parfois jusque dans le jardin lorsque la faim les pousse à quitter les forêts et les champs. Une salade ou des choux laissés sur place peuvent apporter un changement intéressant au maigre menu hivernal. Les renards et les fouines ne connaissent pas non plus l'hibernation. L'espoir de trouver des restes de nourriture utilisables ou des souris des bois dans les tas de compost les attire également dans nos jardins en hiver.

Continuer à naviguer et surfer